• Crise de la 30-haine.

    C'est vrai que la trentaine effraye,
    D'un grand coup d'massue, elle nous coiffe,
    Elle nous fait prendre de la bouteille,
    Et cela même jusqu'à plus soif.

    Un beau matin, quand on se lève,
    Sans même y faire très attention,
    On n'estime plus sa vie en rêves,
    Tout juste en réalisations.

    Ce cap est une vrai section,
    La vie nous fait sa dernière danse,
    On s'plonge dans une introspection,
    C'est là que l'existence commence.

    Pour moi, c'est un âge très critique,
    Car il soulève des dilemmes,
    A caractère métaphysique,
    Dont on ne peut sortir indemne.

    A vingt-neuf ans et des poussières,
    On s'aperçoit de son grand âge,
    Ces trente balais, cet âge de pierre,
    Nous incite à faire le ménage.

    On se démène comme un beau diable,
    On se rend compte à mon avis,
    Que sont maintenant irrémédiables,
    Les choix que l'on fait dans sa vie.

    Mais on y passe tous "in fine",
    Il n'y a pas d'quoi faire des envieux,
    Je n'ose à peine l'imaginer,
    Je suis trop jeune pour être vieux.

    On aim'rait tous stopper le temps,
    Car je pense que tout le monde sait qu'on,
    Devient très vite après trente ans,
    Plus un petit, mais un vieux con.

  • Commentaires

    1
    Samedi 29 Juillet 2006 à 08:01
    bonjour
    ici, blogg sympathique sur lequel je reviendrai faire un tour. Bises.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :