• Cocasse Fantasme.

    Souhaits que l'on refoule, rêves que l'on abandonne,
    Qui dans nos veines coulent, dans nos pensées bouillonnent.
    Tous ces vils désirs, nostalgiques idéaux,
    Que l'on ne peut pas dire, qu'on garde incognito,


    Tout ce qu'on imagine et même sans y penser,
    Qui malgré nous fascine, qu'on aime tant encenser.
    Envies que l'on abrite, derrière un parasol,
    Moraliste hypocrite qui l'érige en symbole.


    Addiction dont l'emprise, qui bien qu'exaltation,
    Rendra votre âme soumise et pleine de frustrations.
    C'est pourquoi je ne veux, ne plus jamais dépendre,
    D'un phantasme amoureux que je ne fais qu'attendre.

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :