• Coup de pompe.

    Pour ne plus marcher à cloche pied,
    Et me projeter de l'avant,
    Je cherche la chaussure à mon pied,
    Qui pourrait m'aller comme un gant.

    Je ne cherche ni une espadrille,
    Ni une fourberie d'escarpin,
    Tout juste un beau talon aiguille,
    Pour moi la vilaine botte de foin.

    Mais suis du genre à résilier,
    Quitte à en perdre mon pantalon,
    Plutôt qu'être dans ses p'tits souliers,
    Je préfère tourner les talons.

    Je sais que cela ne dénote,
    Pas forcément d'une disgrâce,
    Mais je n'aime pas lécher les bottes,
    Au destin, le suivre à la trace.

    Je n'aime pas lui cirer les pompes,
    Unijambiste, embarrassé,
    Je fais faux pas et je me trompe,
    Car je finis par m'en lacet.

    Je m'connais sous toutes les coutures,
    Et si seulement j'essayais,
    De vouloir autre chose qu'une pointure,
    Je serais moins dépareillé.

  • Commentaires

    1
    Pokz
    Mercredi 29 Août 2007 à 06:14
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :