• Cœur mutilé et corps rompu.

    J'suis un estropié de l'amour,
    Une sorte d'invalide de guerre,
    Mon cœur est devenu bien sourd,
    Meurtri, il est six pieds sous terre.

    Je tente même de me mentir,
    Me persuadant que tout va bien,
    Je me condamne à ressentir,
    Des bonheurs qui ne sont pas miens.

    J'invente mes rêves et mes songes,
    Ma réalité est truquée,
    Ma vie entière n'est que mensonge,
    Toute mon existence est tronquée.

    Utopie, conséquence et cause,
    De cet état d'être qui me lasse,
    Je compartimente les choses,
    Et celles du cœur n'ont plus de place.

    J'aimerais tant me stationner,
    Cesser de sombrer dans l'errance,
    Mais l'amour lui, me rit au nez,
    Je suis victime de sa démence.

    L'amour est une place de parking,
    Et l'on veut tous s'y garer,
    Moi j'ai mis mon cœur en warning,
    Il s'est tout de même égaré.

    Choc frontal, accident terrible,
    Il a fini par déraper,
    Mais sont toujours inaccessibles,
    Pour moi, les places handicapées.

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :