• Par ta faute.

    C'est depuis l'hôpital, où je suis interné,
    Que je t'avoue mon mal, car tu es concernée.
    Par ta faute en effet, depuis toi je m'isole,
    Mon esprit est défait, pris dans une camisole.

    Ma raison tu l'as freine, mes angoisses chaotiques
    Sont celles d'un schizophrène, d'un vrai fou psychotique.
    Par ta faute je névrose et souvent je délire,
    Je n'vois plus rien en rose, plus rien ne me fait rire.

    Mais après analyses et investigations,
    Je constate que cette crise, c'est de l'alliénation.
    Par ta faute moi je fonds, régulièrement en pleurs,
    C'est un malaise profond, une crise de grande ampleur.

    C'est un fait d'société, que j'avoue sans tabou,
    L'amour n'est qu'anxiété qui peut vous rendre fou.
    Par ta faute ma psychose, ne fait que s'attiser,
    Et tu en es la cause, tu m'as traumatisé.

    C'est vrai que je débloque, je ne peux le nier,
    Aucun électrochoc, ne pourra me soigner.
    Par ta faute je l'admets, mes rêves sont abolis,
    Je n'dirais plus jamais, je t'aime à la folie.

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :