• L'amour à poil.


    Tout cet amour qu'on jette en touffe
    Est un véritable gâchis,
    Une boule de poils qui nous étouffe,
    Qui veut imposer l'anarchie.

    Un poil trop grand, un poil trop court,
    Pas d'quoi s'arracher les cheveux,
    Pour qu'il soit au poil, cet amour,
    Qu'il devienne un duvet soyeux.

    Il nous fait dresser les cheveux,
    Ou bien il nous hérisse le poil,
    Est parfois tiré par les cheveux,
    Nous met, c'est sûr, de mauvais poil.

    Arrive comme un ch'veux sur la soupe,
    Avec un gros poil dans la main,
    A la racine, je le découpe,
    Je dois être un poil inhumain.

    Cet amour loin d'être poilant,
    Est pire que du poil à gratter,
    Il te donnera des cheveux blancs
    Ce simple implant tant convoité.

    Il est comme une brousse de poil,
    Que l'on essaierait de franchir,
    A contre ou à rebrousse poil,
    Cet épi veut nous affranchir.

    Bien pire qu'un cheveu sur la langue,
    Il est barbant et même rasoir,
    Hirsute, il nous fait une harangue
    Pilosité ostentatoire.

    J'l'ai caressé dans l'sens du poil,
    J'étais à un poil d'être bête,
    Mais finalement, j'm'en sors pile poil,
    Je reprends du poil de la bête.

    Tous ces amours de tout poil,
    Sont impossibles, je le sais bien,
    Comme tenter de trouver un poil,
    Unique, dans une meute de chiens.

  • Commentaires

    1
    Vendredi 24 Novembre 2006 à 18:00
    Si j' ai bien compris...
    ...résolument célibataire alors, puisque tu t' en sors pile poil! Bises de So
    2
    sonia
    Dimanche 23 Décembre 2007 à 20:07
    amor
    te voglio
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :