• Faîtes des amours eux.

    On nous casse les oreilles, le quatorze février,
    Est un jour sans pareil, pour tous les oubliés,
    On nous parle sans cesse, de cette journée d'amour,
    Mais pour ceux qu'elle délaisse, ce n'est qu'un mauvais jour.

    Il nous rappelle à l'ordre, pour nous faire pleurnicher,
    J'ai comme envie de tordre, le cou à ces clichés,
    Je les vois ces amants, déplorables badauds,
    Obéir bêtement, en s'offrant des cadeaux.

    Ils s'échangent des bijoux, où s'entrelassent des coeurs,
    Ils se font des bisous, s'offrent des bouquets de fleurs,
    Réservent le resto, tout doit être génial,
    Y a des fondamentaux, à cette fête commerciale.

    Ils me font de la peine, derrière leur mépris,
    Ce bonheur est obscène, pour nous les incompris,
    Pourquoi vous incliner, misérables pantins,
    A vous passionner, pour la saint Valentin?

    Amour simultané, qui donc l'a décrêté?
    Pour moi, c'est toute l'année, qu'il vous faut le fêter.
    Mais on s'en aperçoit, pauvres retardataires,
    Quand on est déjà soi, simple célibataire.

  • Commentaires

    1
    Mardi 13 Février 2007 à 23:29
    Dans ce poème...
    ...je retrouve tes fondamentaux, rac...j' aime beaucoup. Bisous de So
    2
    Mercredi 14 Février 2007 à 13:26
    Une surprise...
    ...sur mon blog rac. J' espère que tu ne m' en voudras pas ! Bisous de So
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :