• Coups de pied.

    Si j'mets sur pied ces quelques vers,
    Ces quelques pieds abandonnés,
    Ne soit pas tant sur le pied d'guerre,
    Il ne s'agit que d'un pied d'nez.

    Ce n'est pas un appel du pied,
    Tu étais sur un piédestal,
    T'étais à force de m'faire du pied,
    Mon pied à terre sentimental.

    J'ai plus pied et tu es à mille
    Pieds de pouvoir imaginer,
    Que le colosse aux pieds d'argiles,
    Est au pied l'vé tout déprimé.

    Etre sur l'même pied d'égalité,
    Impossible, je suis trop casse-pieds,
    Ma mise à pied, j'l'ai méritée,
    Tanpis pour moi, ça m'f'ra les pieds.

    J'te croyais chaussure à mon pied,
    Avec qui marcher à pieds joints,
    Me paraissais vraiment le pied,
    Mais d'un coup d'pied tu y as mis fin.

    Depuis qu'je suis au pied du mur,
    Je sais qu'je ne perdrais plus pied,
    Car de pied ferme, une chose est sûre,
    Plus personne n'me criera : au pied!


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :