• Au temps pour toi.

    C'est vrai, j'ai mis du temps, pour le constater,
    Mais en un rien de temps, j'm'y suis acclimaté,
    A cette idée que je croyais d'un autre temps,
    Tu as faussé le jeu, comme pour gagner du temps.

    Voici venu le temps, où l'on se dit forcé,
    Et qu'il serait grand temps, de devoir divorcer.

    C'est là le dernier chèque, que l'on fait en même temps,
    C'est un aveu d'échec, planifié dans le temps.

    C'est un nouveau printemps, une nouvelle vie commence,
    Et c'est dans le même temps, une sorte de transhumance.
    Cette dernière réunion, dans notre emploi du temps,
    Scell'ra notre désunion, jusqu'à la fin des temps.

    J'ai perdu trop de temps, nous sommes enfin d'accord,
    Nous couronnons à temps, cette séparation d'corps.
    T'es la mésaventure, de mon propre espace temps,
    Enfin vient la rupture, il était vraiment temps.

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :