• Ames enlacées - Amants lassés

    Ces deux êtres enlacés que seule la nuit protège,
    Des regards déplacés, du courroux et des pièges,
    De l'agressivité, de cette gêne immonde,
    Ce voile d'obscurité, les cache aux yeux du monde.

    Ces deux êtres enlacés, aimant se retrouver,
    Dans cette nuit glacée, juste pour se prouver,
    Qu'à travers la chaleur, de leurs corps enivrés,
    Ils peuvent durant des heures, à l'autre se livrer.

    Ces deux êtres enlacés, se privant de repos,
    Elle aime être caressée, par son souffle sur sa peau,
    Lui est comme obsédé, par ce physique, ce corps,
    Il veut la posséder, avant même l'aurore.

    Ces deux êtres enlacés, finalement transparents,
    Ne font que rêvasser, ils sont si différents,
    Elle lui offre son âme et son corps dans l'étreinte,
    Il ne voit en cette femme, qu'une aventure restreinte.

    Ces deux êtres enlacés, relation passionnelle,
    Qui ne fait que passer, simple désir charnel,
    Elle sait quel est son sort, mais finalement se ment,
    Il ne voit que son corps, évince ses sentiments.

    Ces deux êtres enlacés, qui au petit matin,
    Ce sont vite effacés, leurs objectifs atteints,
    Inconnue d'une nuit, ternie et violacée
    Qui pour briser l'ennui, rêvait d'être enlacée.

  • Commentaires

    1
    Samedi 24 Mars 2007 à 12:15
    Il faut bien...
    ...que les corps exultent... Beau texte plein de romantisme, je trouve ! A très bientôt
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :